Première naissance de Lynx dans le massif des Vosges depuis 300 ans

Un article de Novethic, par Ludovic Dupin,le 18/08/2021.

Deux petits chatons Lynx sont en train de découvrir le massif des Vosges, leur mère Lycka leur a donné vie le 13 août dernier. La nouvelle est loin d’être anecdotique. Aucune naissance de la seule espèce de grand félin sur le territoire français n’avait été observée depuis le XVIIe siècle. Aujourd’hui, les Vosges comptent seulement une dizaine d’individus.

Deux chaton lynx ont vu le jour dans le massif des Vosges. @Office Français de la Biodiversité

L’Afghanistan repris par les Talibans, le Liban au bord de l’effondrement, des incendies généralisés sur la planète, un rapport du Giec alarmant… Au cœur de ce mois d’août 2021, on traque les bonnes nouvelles comme des bouffées d’air pour respirer un petit peu. Une nous vient tout droit de la montagne vosgienne. Pour la première fois depuis le XVIIe siècle – plus de 300 ans ! – la naissance de deux chatons lynx boréal a été observée.

Cette espèce de félins a presque complètement disparu de la région. C’est l’Office français de la biodiversité (OFB) qui a fait l’annonce de cette naissance début août. La mère, baptisée Lycka, est arrivée sur le territoire français en mars 2020 depuis la Réserve de Biosphère Pfälzerwald-Vosges du Nord. Elle est suivie grâce à un collier GPS. « Lors de son lâcher, elle pesait plus de 20 kg : il s’agit d’un animal vigoureux et expérimenté« , écrit l’OFB dans un communiqué.

Liste rouge des espèces menacées

« Cet évènement majeur pour l’avenir du lynx dans le massif des Vosges a été rendu possible par le programme LIFE porté par les partenaires allemands de l’OFB de la Stiftung Natur und Umwelt (Rheinland-Pfalz)« , se réjouit l’organisme français. Le lynx boréal est le seul grand félin sauvage présent en France. Mais cette bonne nouvelle n’enlève en rien la précarité de cet animal qui est inscrit sur la « liste rouge » nationale des espèces menacées publiée par l’Union mondiale pour la nature (UICN).

Dans le Nord des Vosges, malgré le travail de réintroduction depuis la fin du XXe siècle, on ne compte qu’une dizaine d’individus dont une seule femelle, Lycka. Outre la faiblesse de cette cohorte, l’OFB craint des accidents, soit par collision avec des véhicules, soit par acte de chasse volontaire. « Cet enjeu majeur de la coexistence du lynx avec les activités humaines est au cœur du Plan Régional d’Actions en faveur du Lynx dans les Vosges« , écrit encore l’OFB.

Ces questions de biodiversité seront au cœur du sommet de l’UICN qui se déroulera du 3 au 11 septembre prochain à Marseille. En France, environ 17 % de la faune est menacée.

L’article de Novethic est ici.

Cet article a été publié dans Biodiversité - Écologie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.