Déforestation : opération stop Cabrillo !

Greenpeace-04

 Un article de Greenpeace, le 07/06/2021.

1206

Après le blocage d’un entrepôt de stockage de soja importé dans le port de Saint-Nazaire le 31 mai, Greenpeace a une nouvelle fois agi pour mettre un terme à la déforestation importée.

Cette fois, nos activistes ont fait face à l’arrivée d’un cargo transportant du soja en provenance du Cerrado, une savane ravagée par la culture de cette légumineuse produite et exportée afin de nourrir les animaux d’élevage. Ce bateau, le Cabrillo, fait 225 mètres de long : nos activistes ont défié ce géant à proximité du port de Saint-Nazaire où il s’apprêtait à débarquer sa cargaison.

1205

Pour protéger les forêts du monde entier, l’heure n’est plus aux discours politiciens. La situation au Brésil est désastreuse : la politique destructrice de Jair Bolsonaro attise les flammes qui dévorent des écosystèmes exceptionnels. Ce mois de mai a été particulièrement dévastateur pour le Cerrado et la forêt amazonienne, deux écosystèmes touchés par un nombre d’incendies jamais vu depuis 2007. Ce même mois, la déforestation de l’Amazonie brésilienne a d’ailleurs atteint un niveau record. La France ne peut pas être complice d’un tel drame : elle doit tout faire pour y mettre un terme. Cela ne pourra passer que par la fin de la déforestation importée.

Mais le gouvernement, là encore, préfère communiquer sur des fausses solutions et fermer les yeux sur le drame en cours. Aidez-nous à lui ouvrir les yeux : interpellez-le une nouvelle fois à nos côtés en cliquant ici et partagez notre action sur Twitter en utilisant le hashtag #StopCabrillo !

L’article de Greenpeace est ici.

Cet article a été publié dans Agriculture chimique, Forêts - Déforestation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.