Centrale thermique de Cordemais : l’avis contrasté de l’Autorité environnementale sur le projet Écocombust

626  Un article de Ouest France, par Presse Océan, le 27/09/2020.

Dans son avis en date du 23 septembre, l’Autorité environnementale émet plusieurs recommandations sur le projet de transition de la centrale thermique de Cordemais. Et insiste sur les incertitudes.

1140

La centrale EDF de Cordemais, près de Nantes.

Saisie par le préfet de Loire-Atlantique, le 24 juin dernier, sur le projet Écocombust mené par EDF à la centrale thermique de Cordemais, l’Autorité environnementale (Ae) vient de rendre son avis en formulant de nombreuses recommandations.

Le projet porté par EDF et soutenu par les salariés et de nombreux élus locaux consiste, pour répondre à l’arrêt programmé de la centrale dans le cadre de la transition énergétique et maintenir une sécurité d’approvisionnement en électricité de la Bretagne, à faire évoluer les deux tranches charbon de la centrale de Cordemais. Ces dernières fonctionneraient avec un mélange de 80 % de « black pellets » composés de déchets de bois et 20 % de charbon. Pour ce faire, EDF souhaite construire une unité de fabrication de « black pellets » et modifier les installations de combustion.

Quid du projet après 2026 ?

L’Ae recommande d’apporter des précisions sur le devenir du projet après 2026, date d’arrêt de la centrale, de fournir une analyse approfondie des alternatives et de justifier de façon plus complète au regard de leurs incidences sur l’environnement les choix du projet (échéances, taux de fonctionnement, combustibles, mode d’approvisionnement, traitement des déchets de bois).

Une meilleure quantification des émissions de gaz à effet de serre

Par ailleurs, elle recommande entre autres une meilleure quantification des émissions de gaz à effet de serre, une description plus complète des produits contenus dans les déchets de bois ou issus de leur transformation susceptible d’être à l’origine de pollutions, une analyse plus complète des impacts et des risques liés aux rejets en milieux aquatiques, un engagement explicite de ne pas utiliser de bois brut et une description plus détaillée des deux scénarios de l’étude de dangers liés à Ecocombust. 

Beaucoup d’incertitudes

L’Autorité environnementale souligne que le caractère encore en développement du procédé retenu pour la fabrication de pellets génère cependant beaucoup d’incertitudes, en particulier au niveau des caractéristiques des effluents liquides et gazeux, des dispositifs de traitement associés et des quantités d’effluents qui seront in fine rejetés au milieu naturel ou produites sous forme de déchets solides et de boues.

 

L’article de Ouest France est ici.

Commentaire :

Le projet Ecocombust, porté par EDF pour cette centrale de Cordemais, est identique à celui soutenu par Jeferco à Anor : fabriquer du pellet à partir de déchets de bois (bois de classe B). L’Ae des Pays de la Loire émet beaucoup de recommandations et met en évidence des incertitudes et inquiétudes concernant ce pellet industriel sans norme. En revanche, la Mission Régionale d’Autorité Environnementale (MRAE) des Hauts-de-France a émis en 2018 un avis favorable « confirmant le bien fondé du projet Jeferco », selon Jeferco – voir le commentaire dans l’article ci-joint.

Pourquoi la MRAE n’a-t-elle pas, elle aussi, souligné le caractère en développement et théorique du procédé de fabrication de ce pellet ? Au risque de faire naître un doute sur son impartialité ! 

Cet article a été publié dans Filière bois-énergie, Les autres usines à pellets. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Centrale thermique de Cordemais : l’avis contrasté de l’Autorité environnementale sur le projet Écocombust

  1. Jean Claude Mercier dit :

    Les projets pellets à Ohain ( Nord ) , et projet Ecocombust à 44 Cordemais se ressemblent… jusqu’aux avis des Autorités environnementales Ex. Cordemais : On est ainsi passé de l’avis DREAL du 11/2/2020  » ..votre dossier n’est pas jugé complet et régulier, il ne comporte pas tous les éléments suffisants pour en faire l’examen..  » plus loin a trouvé : 36 Eléments *Rédhibitoires ( donc rejet ! ), et 38 Remarques non R. , Suite au réexamen dossier , La même DREAL note, le 16 sept. 2020, 34 remarques non R. mais déclare le dossier recevable et DONC BON pour l’enq. pub. jusq. 4 fev. -> avis sur registre enquête en ligne sur -> https://www.enquetes-publiques.com/Enquetes_WEB/FR/EP20404/Dossier.awp ( page blog perso sur ecocombust http://jc25mercier.free.fr/chaudieres/docs/Cordemais.html jc25mercier@gmail.com )

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.