Face au changement climatique, la Californie interdit la vente de voitures diesel et essence dès 2035

Novethic  Un article de Novethic, par Ludovic Dupin, le 27/09/2020.

L’un des grands leviers de la transition énergétique passe par la suppression des véhicules utilisant des moteurs à explosion. Le secteur des transports, très émetteurs de CO2, participe au changement climatique. C’est pourquoi la Californie a décidé d’interdire la vente des voitures essence et diesel dès 2035.

609

La Californie, soumise à de terribles incendies, veut accélérer la transition énergétique des voitures. @ ssuaphoto

Pour de nombreux pays, la fin de la vente des véhicules thermiques s’inscrit pleinement dans les objectifs de diminution des émissions de CO2 et de neutralité carbone. En Europe, la France ou l’Irlande, ont fixé cette échéance à 2040. Mais en Californie, la décision a été prise d’aller plus vite. À compter de 2035, plus aucune voiture neuve vendue dans cet État ne pourra être équipée d’un moteur diesel ou à essence.

Seuls les véhicules roulant à l’électricité, à l’hydrogène et certains véhicules hybrides pourront être commercialisés sur le sol californien. La décision a été prise par le gouverneur démocrate de Californie, Gavin Newsom, pour lutter contre le changement climatique et la pollution de l’air. « C’est la mesure la plus efficace que notre État puisse prendre pour combattre le changement climatique », a-t-il expliqué dans un communiqué. Le secteur des transports, extrêmement développé en Californie, est responsable de plus de la moitié des rejets de carbone de l’État.

En première ligne face au changement climatique

« Durant de trop longues décennies, nous avons laissé les voitures polluer l’air que nos enfants et nos familles respirent. Les Californiens ne devraient pas avoir à se soucier si leurs voitures donnent de l’asthme aux enfants. Nos voitures ne devraient pas aggraver les feux de forêts (…) Les voitures ne devraient pas faire fondre les glaciers ou augmenter le niveau des océans pour menacer nos plages et nos côtes adorées », a insisté le gouverneur.

La décision intervient alors que la Californie part littéralement en fumée et que l’impact des fumées dégagées se fait ressentir jusqu’en Europe. Selon le consensus scientifique, l’ampleur exceptionnelle de ces feux de forêt est en partie liée au changement climatique, qui aggrave une sécheresse chronique et provoque des conditions météorologiques extrêmes.

Un autre pays pourrait devancer l’État américain. En effet, le Premier ministre Boris Johnson devrait prochainement annonçait une anticipation de 10 ans de cette échéance en 2030, affichant la même ambition que le Danemark. L’Écosse avait déjà envisagé ce rendez-vous pour 2032. Quant à la Norvège, l’interdiction des véhicules thermiques est espérée dès 2025.

L’article de Novethic est ici.

Cet article a été publié dans CO² - Ozone, Dérèglement climatique, Environnement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.