Anor : le Conseil d’État enterre définitivement le premier projet d’usine à pellets

La Voix du Nord

Un article de La Voix du Nord, par Lionel Maréchal, le 20/03/2020.

La plus haute juridiction administrative a tranché : le Conseil d’État a enterré le premier projet d’usine à pellets sur la commune d’Anor. Une victoire pour l’association d’opposants. Un second avait vu le jour en 2018… et le tribunal administratif sera bientôt appelé à statuer sur le sujet.

1034

L’usine de 3 000 m 2 devait s’implanter sur sept hectares.

On en était arrivé là. Au sommet de la pyramide juridique. Dans le cadre du projet d’implantation d’une usine à pellets déposé par la société Jeferco, en 2014, sur la commune d’Anor. Qui prévoyait la construction de l’une des plus grandes unités d’Europe, pour un coût de quelque 20 M€, de 3 000 m2 sur sept hectares, pour une production de 120 000 tonnes de granulés de bois par an destinés aux industriels européens. Sauf qu’en réponse, une association de défense, Anor Environnement, s’est formée. Et qu’une bataille s’est engagée dès lors devant les tribunaux entre les opposants et …

L’article de La Voix du Nord est ici (réservé aux abonnés).

Commentaire

Faisant suite au communiqué sur la troisième victoire judiciaire de notre association, cet article a été publié il y a un mois. Je ne l’avais pas relayé car, étant réservé aux abonnés, il n’est pas complet. Mais le plaisir de le publier a été le plus fort.

On lache rien

Cet article a été publié dans Justice - Législation, L'usine à pellets d'Anor. Ajoutez ce permalien à vos favoris.