Un collectif d’associations opposantes à la construction de l’usine à pellets de haute Corrèze veut juridiquement entériner l’arrêt du projet

La montagne  Un article du journal La Montagne, le 12/12/2019.

Dans un communiqué reçu ce jeudi, les associations Corrèze Environnement, Sources et rivières du Limousin et Non à la montagne pellets confirment que le projet d’usine à pellets prévu sur le secteur corrézien de Bugeat-Viam est désormais abandonné.

0962

Plusieurs recours ont été déposés devant le tribunal administratif © Agnès GAUDIN

Le collectif d’associations opposantes à l’installation d’une usine à pellets sur le secteur Bugeat-Viam vient d’indiquer qu’il déposait un nouveau mémoire devant la juridiction administrative de Limoges afin de faire définitivement cesser le projet.

Obtenir un coup d’arrêt définitif

« Les associations Corrèze Environnement, Sources et rivières du Limousin et Non à la montagne pellets portent actuellement un recours devant le tribunal administratif contre l’autorisation administrative délivrée à la société CIBV pour l’exploitation et la transformation de la forêt limousine en charbon à destination de groupes industriels parisiens. Elle dépose ce jour un nouveau mémoire devant le tribunal afin d’obtenir de la justice un coup d’arrêt définitif à un projet annoncé le 9 décembre comme abandonné par son promoteur. »

Toujours dans son communiqué, le collectif indique que les structures juridiques porteuses du projet sont par ailleurs dans la tourmente, et évoque le « redressement judiciaire de la Somival, maison mère de CIBV ». 

Enfin, le collectif, qui regrette « la caricature de son discours » par certains élus, rappelle les principaux arguments de sa mobilisation : « Les souches et branchages ne sont pas des ressources à valoriser », « les impacts environnementaux de ce projet l’emportent largement sur ses avantages économiques », « le projet CIBV correspond à une recherche de profit avec l’utilisation de fonds publics, bien plus qu’à un souci de transition énergétique », « l’autorisation a été accordée dans le cadre d’un détournement des objectifs de la démocratie environnementale ».

L’article de La Montagne est ici

Cet article a été publié dans L'usine à pellets de Bugeat-Viam. Ajoutez ce permalien à vos favoris.