L’Affaire du Siècle : qui sont les signataires de l’appel le plus soutenu de France ?

330  Un article de Greenpeace France, le 10/07/2019.

Six mois après le lancement de l’Affaire du Siècle, Notre Affaire à Tous, la Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace France et Oxfam France ont interrogé les très nombreux soutiens de leur recours en justice contre l’État pour inaction climatique. Qui sont-ils ? Que sont-ils prêts à faire pour le climat ? Qu’attendent-ils du gouvernement ? Plus de 70 000 personnes ont répondu à une étude réalisée durant le mois de mai 2019 par l’institut indépendant Oïbo.

Manifestation à Paris, mars 2019. © Omar Havana / Greenpeace

Une détermination inébranlable

Le sondage est sans appel : 98 % des répondant.e.s indiquent faire déjà des gestes à leur niveau mais attendent de l’État qu’il agisse. Cette initiative représente pour la quasi-totalité des répondant.e.s  « l’espoir que les choses aillent dans le bon sens », de « la fierté à participer à une cause juste » et, surtout, 90 % sont prêt.e.s à se mobiliser davantage pour que les pouvoirs publics les entendent.

Une forte représentation des moins de 35 ans

Les signataires sont plus jeunes que la moyenne des Français.es (42 % de moins de 35 ans, 23 % de moins de 25 ans et 20 % de lycéen.e.s ou étudiant.e.s). Côté géographie, la répartition des signataires sur le territoire métropolitain est relativement homogène, avec une légère prévalence à proximité des grandes agglomérations. Vous êtes plus de femmes (56 %) que d’hommes (44 %).

Un signal de plus au gouvernement

I est temps que l’Etat prenne ses responsabilités, alors que les signataires font déjà beaucoup à leur niveau. 98 % des répondant.e.s précisent ainsi : « Je fais des gestes pour le climat à mon niveau mais il faut aussi que l’État agisse » et « les petits pas du gouvernement sont insuffisants par rapport à l’urgence ». Vous adhérez très majoritairement à l’idée qu’il faut contraindre les entreprises en priorité, et que seule la contrainte législative est efficace pour obliger les entreprises à moins polluer ou à changer leurs modèles industriels (96 % des répondant.e.s).

Espoir, impatience et envie d’agir

C’est ce qu’ont exprimé les signataires de l’appel le plus soutenu de France ! Pour les quatre organisations requérantes : « Les signataires de l’Affaire du Siècle ne sont pas dupes des discours politiques non suivis d’effets : ils demandent à l’État de prendre ses responsabilités ». Cette demande très claire intervient à un moment où le gouvernement et sa majorité multiplient les déclarations sur l’écologie tout en s’opposant dans les faits à une action plus ambitieuse de l’État.

Je rejoins le mouvement climat !

Ensemble, exigeons la justice face aux chaos climatiques qui s’annoncent : c’est à l’État qu’il appartient d’agir, dès maintenant, pour accompagner le tournant écologique déjà enclenché par tant d’entre nous, et d’impulser des politiques ambitieuses et urgentes pour répondre au défi de ce siècle. En attendant l’instruction puis l’audience de l’Affaire du Siècle, (voir les étapes du recours ici)., il faut amplifier la mobilisation pour le climat ! L’ensemble des organisations et collectifs s’attelle à massifier ce mouvement avec une grande semaine d’actions en septembre.

L’article et le communiqué de presse de Greenpeace France sont ici.

A propos Jazz Man

Clarinettiste amateur, j'aime le jazz.
Cet article a été publié dans Dérèglement climatique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.