Sud-Avesnois : Les arrachages de haies bocagères désormais soumis à autorisation préalable

487

Un article de La Voix du Nord, par Lionel Maréchal, le 16/04/2019.

La communauté de communes Sud-Avesnois a voté, lundi soir, une délibération qui soumet à déclaration préalable les coupes ou abattages d’arbres isolés, de haies ou réseaux de haies et de plantations d’alignement sur son territoire. Ceci afin de lutter contre le massacre du bocage.

0795

«L’augmentation des arrachages de haies rend cette délibération aujourd’hui nécessaire». Photo Sami BELLOUMI – VDNPQR

L’article paru dans nos colonnes dimanche aurait-il interpellé les consciences et fait accélérer les choses ? Nous nous étions intéressés à la location de parcelles de prairies, par des Belges, afin de les retourner pour y planter des pommes de terre – avec parfois arrachage massif de haies pour faire passer des engins agricoles remplis de pesticides – dans le Sud-Avesnois. La communauté de communes éponyme, réunie lundi soir (15/04), a en tous les cas voté une délibération concernant ces arrachages de haies.

Qui, comme l’ont constaté les élus, « sont de plus en plus nombreux » bien que nous soyons dans un Parc Naturel régional (PNR) – mais que fait la « police »? D’où cet aménagement du plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI). Dès à présent, seront soumis à déclaration préalable, les coupes ou abattages d’arbres isolés, de haies ou réseaux de haies et de plantations d’alignement sur le territoire du Sud-Avesnois, qui comprend 12 communes.

Autrement dit, pour arracher des haies, il faudra maintenant demander la permission à la collectivité. Un dispositif souple qui permettra aux agriculteurs d’organiser leurs surfaces (arracher des haies ici pour en replanter autant là-bas) mais surtout de lutter contre le massacre du bocage.

L’article de La Voix du Nord est ici (abonnés).

0794

Haies arrachées, épandage chimique : ils transforment le bocage de l’Avesnois en champ de patates. Photo prise le 11 avril à Eppe-Sauvage, prés du lac du Val-Joly, par Fabrice Preux.

 

Cet article a été publié dans Agriculture chimique, Bocage de l'Avesnois. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Sud-Avesnois : Les arrachages de haies bocagères désormais soumis à autorisation préalable

  1. claude choppin dit :

    Sage décision. L’amour des frites mène nos amis belges à n’importe quoi. Je suis un ingénieur énergéticien mais j’ai fait mienne la devise de Rabelais: « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.