Les arbres, «notre arme la plus puissante dans la lutte contre le changement climatique»

Metro  Un article de Métrotime.be, le 18/02/2019.

Dans les résultats d’une nouvelle étude, le scientifique Thomas Crowther suggère que les arbres sont « notre arme la plus puissante dans la lutte contre le changement climatique » et qu’en planter 1.200 milliards pourrait enrayer le réchauffement climatique.  

835

Thomas Crowther est un scientifique britannique spécialisé dans l’écologie. En 2015, il avait réussi à fournir une estimation précise du nombre d’arbres sur Terre. Sur base d’une nouvelle méthodologie couplant images satellite et plus de 400.000 relevés de terrain, son équipe internationale de 38 chercheurs avait estimé qu’il y avait 3.000 milliards d’arbres sur la surface du globe, soit près de dix fois plus que les précédentes estimations basées uniquement sur des images satellite de la Nasa.

À l’époque, Thomas Crowther, le directeur de l’étude, avait rappelé que, malgré cette estimation revue à la hausse, les humains avait réduit par deux le nombre d’arbres sur la planète et que cela avait un impact sur le climat et la santé.

De la place pour planter 1.200 milliards d’arbres

Près de quatre ans après la présentation de ces résultats, le scientifique britannique a utilisé la même méthodologie pour calculer le nombre d’arbres qui pourraient être plantés sur des parcelles vides sur la surface de la Terre. «Nous n’avons pas ciblé les zones urbaines ou agricoles, mais seulement les terres dégradées ou abandonnées», précise Thomas Crowther. Dans ses nouvelles recherches, il est arrivé à la conclusion qu’il y avait de la place pour planter 1.200 milliards d’arbres. Il estime que si tous ces arbres étaient plantés, cela pourrait  «relever les deux plus grands défis de notre temps : le changement climatique et la perte de biodiversité».

Une reforestation massive de la planète

Le scientifique a présenté ses conclusions lors d’une réunion de l’Association américaine pour l’avancement des sciences (AAAS) à Washington DC. Il a estimé qu’une reforestation massive de la Terre, c’est-à-dire le fait de planter 1.200 milliards d’arbres, pourrait absorber suffisamment de CO2 pour annuler dix ans d’émissions humaines. Selon lui, les arbres sont «notre arme la plus puissante dans notre combat contre le changement climatique». Il regrette également de nombreux scientifiques sous-estiment aussi massivement le potentiel des forêts dans la lutte dans le changement climatique.

Conscientes de l’importance de la reforestation pour le climat et la biodiversité de la planète, à la rentrée 2018, les ONG BirdLife International, Wildlife Conservation Society (WCS) et WWF ont lancé la campagne « Trilion Trees », un appel à des efforts pour planter 1.000 milliards d’arbres d’ici 2050.

L’article de Métro est ici.

Cet article a été publié dans Forêts - Déforestation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.