La justice interdit les tirs de goélands argentés au large de Granville

Un article de France Bleu, par Caroline Felix et Pierre Coquelin, le 20/10/2018.

La justice vient d’annuler un arrêté préfectoral autorisant le tir de goélands argentés dans les îles Chausey, au large de Granville. Une petite victoire pour l’association environnementale Manche-Nature.

Goéland argenté

Depuis 2015, un arrêté préfectoral autorisait l’élimination de 80 goélands argentés chaque été – Photo Manche Nature

La cour administrative d’appel de Nantes vient d’annuler un arrêté préfectoral autorisant l’élimination de 80 goélands chaque été dans les îles Chausey, au large de Granville (Cotentin). Ces oiseaux étaient pointés du doigts par les mytiliculteurs du secteur, qui les accusaient de nuire à leur production de moules.

Le comité régional avait estimé ces pertes à au moins 10% de la production par an, à cause des volatiles. Un arrêté préfectoral avait été pris en juillet 2015 pour autoriser les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage à procéder à des tirs létaux sur 80 goélands argentés de la zone, entre le 1er août et le 30 septembre.

Le goéland servait de bouc-émissaire d’après Manche-Nature

Mais il y a quelques jours, la justice a finalement estimé qu’il était impossible de quantifier ces pertes et qu’il ne s’agissait que d’estimations.  Pour Yves Grall, le président de l’association Manche nature , il s’agissait d’une autorisation illégale, qui allait à l’encontre des textes de protection environnementale.

« Les mytiliculteurs ont planté des Bouchots à Chausey, ils savaient très bien qu’il y avait des goélands donc ils savaient bien qu’ils allaient avoir une perte, qui n’est d’ailleurs pas énorme. A Chausey on tue les goélands et à Granville on traite les nids pour pas qu’il y ait de petits. Alors les goélands vont bientôt disparaître si on continue à agir de la sorte ! »

Il y a une vingtaine d’années, on dénombrait 5.000 goélands argentés sur l’archipel de Chausey. Aujourd’hui, ils sont moins de 700.  En France, le goéland argenté est protégé comme toutes les espèces de goélands depuis 1962.

L’article de France Bleu est ici.

A propos Jazz Man

Clarinettiste amateur, j'aime le jazz.
Cet article a été publié dans Chasse - Braconnage, Justice - Législation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.