Avis du commissaire-enquêteur sur le projet Jeferco (version 2018)

La préfecture du Nord a publié hier ici le rapport, les conclusions et l’avis du commissaire enquêteur (descendre jusque l’onglet « Jeferco – Anor »).

841

Extrait du document « Avis et conclusions » – Dernière page

Le rapport, en 4 parties, fait un totale de 400 pages. Les conclusions et l’avis comportent 28 pages. Il est bien sur impossible de commenter ici les 428 pages de ce document. Mais voici quelques morceaux choisis. On commence par le déroulement de l’enquête publique. La commissaire enquêteur a trouvé le climat tendu, les opposants ayant toujours été correct alors que les quelques personnes favorables ont montré une certaine agressivité. Une question se pose :

Qui a envoyé les gendarmes en mairie d’Anor ?

837

Extrait du document « Avis et conclusions » – page 18/19

Si on lit bien l’extrait ci-dessus, le Maire d’Anor aurait assuré à ses concitoyens qu’aucune grosse industrie ne viendrait s’installer sur la ZAE (Zone d’Activité Économique) de Saint-Laurent, lors de sa création. C’est d’ailleurs ce qui est prévu dans le PLU et le PADD.

En regardant le tableau récapitulatif ci-dessous, on peut noter une erreur de retranscription. La première pétition est bien de 713 signatures mais la seconde est de 5106 signatures et non pas 1106. Mais, si 4000 signatures ont été écartés, c’est essentiellement pour ne garder que celles venant du territoire.

838

Extrait du document « Avis et conclusions » – page 21

Le troisième extrait concerne les personnes favorables au projet qui sont extérieures à la commune alors que les personnes dont l’avis est défavorable sont riverains ou proches du projet, français ou belges. Il est aussi intéressant de noter que, comme nous le disons depuis 2014, le dossier comporte de graves lacunes.

839

Extrait du document « Avis et conclusions » – page 22/23

Les chiffres à retenir sont donc :

20 favorables et 1902 défavorables.

Et là, à la surprise générale, arrive le courrier de « SOUTIEN ». Pour mémoire, Monsieur DI POMPEO est le député « La République En Marche » de notre circonscription :

840

Extrait du document « Rapport du commissaire (1) » – page 26

Enfin, pour conclure, voici l’analyse remise par l’association Anor Environnement lors de l’enquête publique. Elle comprend 26 pages, 98 points de désaccord qui ont amené à poser 165 questions. Ce document était accompagné de 29 pièces jointes (non présentées ici), venant étayer les arguments développés :

Questions pour l’enquête publique

 

On lache rien

 

Cet article a été publié dans L'usine à pellets d'Anor. Ajoutez ce permalien à vos favoris.