Eclipse lunaire du 27 juillet 2018 : des précisions

Après l’article paru le samedi 13 juillet sur l’éclipse lunaire du 27 juillet, voici des explications plus précises sur cet évènement. Et, au même moment, un second évènement aura lieu : l’opposition de Mars. Tous ces détails sont expliqués de manière simple et accessible sur la page Twitter @astropierre.

808

Bonsoir à tous et toutes. Cette fin de mois, deux beaux événements astronomiques auront lieu dans le ciel ( & ) et je vois déjà de grosses âneries publiées là-dessus. Allez, c’est parti pour une bonne petite mise au point astro !

Dans la suite, je rappellerai d’abord ce qu’est une éclipse de Lune, et ce que celle-ci a de spécial. Puis ce qu’est une opposition de Mars et ce que celle-ci a de spécial aussi. Et je finirai par une FAQ de trucs que vous risquez de lire à droite et à gauche sur la toile…

Allez, commençons par l’éclipse. Une éclipse de Lune, ça se produit lorsque la Lune pénètre dans l’ombre de la Terre. Pendant quelques dizaines de minutes à quelques heures, elle devient plus sombre et semble «disparaître» du ciel. Souvent elle ne devient pas parfaitement noire mais prend plutôt une teinte rougeâtre sombre. Cela est dû à l’atmosphère terrestre qui « filtre » la lumière du Soleil.

800

Souvent elle ne devient pas parfaitement noire mais prend plutôt une teinte rougeâtre sombre. Cela est dû à l’atmosphère terrestre qui « filtre » la lumière du Soleil (rappelons, pour la suite de l’explication, que le Soleil émet une lumière globalement blanche. On rappellera aussi que le blanc n’est pas une couleur mais la somme de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, qu’on appelle « spectre visible).

Lorsque la lumière du Soleil (blanche) traverse l’atmosphère terrestre, la partie bleue du spectre visible est diffusée par l’atmosphère, et à force, ce sont surtout les rayons rouges qui émergent de l’autre côté et vont teinter la Lune de cette couleur carmin.

809.jpg

La conséquence de l’image précédente, c’est que la Lune ne devient pas rouge tout de suite. Elle commence par traverser une zone de pénombre, où son éclat diminue, puis, seulement, arrive dans l’ombre complète, où elle devient rouge, avant d’en ressortir un peu plus tard. Remarquez, au passage qu’il est très rare que l’alignement soit tellement parfait pour que la Lune passe EXACTEMENT au centre de l’ombre de la Terre. En fait, ça n’arrive quasiment jamais.

810.jpg

Parfois, on me demande : «Si la Lune fait un tour autour de la Terre en un mois (~27 jours), comment se fait-il qu’à chaque fois qu’elle passe derrière la Terre, il n’y a pas une éclipse de Lune ?» Bonne question (merci d’avoir demandé). En fait, la Lune ne tourne pas exactement dans le même plan que l’orbite de la Terre. Son orbite est inclinée de 5° environ, et donc, la plupart du temps, elle passe soit au-dessus soit en-dessous de l’ombre de la Terre. C’est pour ça qu’il n’y en a que quelques-unes par an.

811.jpg

Bon, maintenant qu’on sait ce qu’il faut sur les éclipses de Lune en général, passons à celle qui va survenir ce 27 juillet 2018. Tout d’abord, comme toute éclipse, elle ne peut être vue par tout le monde. Une partie des pays ne sera tout simplement pas du bon côté pour ça.

Voici la carte de l’éclipse de Lune de ce 27 juillet 2018. Nous allons la déchiffrer un peu :

812

Ce qu’elle nous dit, c’est que les pays comme le Soudan, l’Ethiopie, l’Arabie Saoudite et l’Inde verront toute l’éclipse : l’entrée dans la pénombre, l’entrée dans l’ombre, le joli moment rouge, la sortie de l’ombre et celle de la pénombre. Parfait pour eux… Chouette. «Mais», me direz-vous, «et la France ? Je vois bien qu’il y a des traits bizarres. On n’est ni dans la zone parfaite, ni dans la région des pas-de-bol, n’essaye pas de nous la faire à l’envers, c’est pas bon, hein ? Ne nous ménage pas ! Crache le morceau !!!».

Alors déjà, on se calme, et ensuite, oui, pour la France, ce ne sera pas parfait-parfait. En Fait, la France ne sera pas suffisamment bien alignée pour voir le début de l’éclipse (qui commencera alors que, de chez nous, la Lune sera encore en-dessous de l’horizon). Plus précisément, la Lune se lèvera, vers 21h, au moment du maximum de l’éclipse (Lune au milieu de l’ombre de la Terre). Au fur et à mesure que la Lune se lève dans le ciel, on verra donc 50 minutes d’ombre (rougeâtre), puis la pénombre, jusqu’à la fin de l’éclipse peu après 23h. On aura donc droit, en France, à exactement la moitié de l’éclipse, sitôt qu’on la verra apparaître à l’horizon. C’est mieux que rien.

Alors, qu’est-ce qu’elle a de spécial, cette éclipse de Lune ?… Vous vous rappelez lorsque je vous disais, tout à l’heure, qu’il était très rare que la Lune passe bien au milieu de l’ombre de la Terre ? Eh bien c’est justement ce qui va arriver lors de celle-ci. Et cet alignement quasi-parfait en fera la plus longue éclipse de Lune du XXI ème siècle. Plus de 6 heures d’éclipse, d’un bout à l’autre (pénombre + ombre). Pas mal, non ?

801

Source : Tomruen — Travail personnel, CC BY-SA 4.0

Enfin, et pour terminer sur cette éclipse, je rappelle que l’observation d’une éclipse de Lune NE REPRÉSENTE AUCUN DANGER. Ce sont les éclipses de Soleil qui représentent un danger potentiel pour l’œil. Le Soleil envoie infiniment trop de lumière pour être regardé en face, même lors d’une éclipse de Soleil. Mais la lumière de la Lune n’est absolument pas dangereuse pour l’œil. Vous pouvez la regarder à l’œil nu, avec les jumelles du grand-père, la lunette astronomique de votre fille, le télescope du voisin, ce que vous voulez, il n’y a aucun danger, alors profitez-en !!!

OK, le 27 Juillet, il y a une belle éclipse de Lune. Parfait. Mais le meilleur, dans tout ça, c’est qu’au même moment, au même endroit dans le ciel, un autre événement astronomique viendra chatouiller vos rétines : une opposition de la planète Mars ! Une opposition, c’est, par définition, lorsque 2 corps se trouvent à l’opposé l’un de l’autre. Ici, c’est Mars et le Soleil qui sont opposés par rapport à la Terre.

813

Cela implique plusieurs choses. D’abord, comme Mars et le Soleil sont opposés, ça signifie que, vu depuis la Terre, lorsque le Soleil se couche (à l’Ouest), Mars se lève (à l’opposé, à l’Est). Mars est donc visible toute la nuit dans le ciel (et rien que ça, c’est cool). Mais surtout, lors d’une opposition martienne, la Planète Rouge est au plus proche de la Terre, sur son orbite. Cela signifie qu’elle brille plus fort dans le ciel, et que dans un télescope, elle est légèrement plus grosse, donc plus facile à observer.

814.jpg

«Est-ce que c’est rare ?», me demanderez-vous alors ? «Pas trop», vous répondrai-je avec la précision et l’exactitude qui me caractérise. Bon, sans rigoler, une opposition martienne, ça arrive tous les 2 ans et 50 jours. Ce qui est intéressant là-dedans, c’est que comme l’orbite de Mars est assez elliptique (ovale), Mars et la Terre ne sont pas toujours à la même distance à chaque opposition.

815.jpg

Cet article a été publié dans Environnement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.