Disparition des oiseaux : vers des printemps de plus en plus silencieux

286  Un article de France Culture, Par Hélène Combis-Schlumberger, le 20/03/2018.

Environ un tiers des oiseaux ont disparu des campagnes ces vingt dernières années, selon les observations du CNRS et du Muséum d’histoire naturelle. Principal facteur de cette diminution progressive, mais néanmoins catastrophique ? L’agrochimie.

059-Cigogne Noire

5 couples de cigognes noire sont recensés en Avesnois, dont un à Anor.

Des printemps sans chants d’oiseaux ? C’est malheureusement ce qui nous attend. Des études du CNRS et du Museum d’histoire naturelle révèlent combien la biodiversité a pris du plomb dans l’aile ces vingt dernières années : près d’un tiers des passereaux, notamment des oiseaux de plaine, ont disparu de nos campagnes.

Nous avons rencontré Vincent Bretagnolle, chercheur au Centre d’études biologiques de Chizé, dans les Deux-Sèvres, qui dépend du CNRS et de l’Université de La Rochelle, afin de dresser un état des lieux. Un entretien un peu alarmant.

Les oiseaux disparaissent des campagnes à vitesse grand V, selon les observations du CNRS et du Muséum. Comment l’avez-vous constaté et quelle est l’ampleur des dégâts ?

On réalise des suivis à partir de points d’écoute : on comptabilise l’ensemble des oiseaux autour des ces localisations, qui sont les mêmes depuis vingt-quatre ans. Cela nous permet de quantifier les tendances au niveau des populations de l’ensemble des oiseaux qui habitent les plaines rurales, agricoles, notamment dans ce site d’études du sud du département des Deux-Sèvres, qui fait 450 kilomètres carrés. Nous avons constaté que l’ensemble du cortège des oiseaux de plaine a diminué, quelle que soit l’espèce, avec des vitesses différentes selon les espèces. L’espèce la plus abondante, l’alouette des champs, a par exemple diminué de 35% en l’espace d’un peu plus de vingt ans. Les dégâts sont encore plus spectaculaires pour d’autres espèces, comme les perdrix, qui ont diminué de 80 à 90% sur les vingt-trois dernières années.

(…..)

La suite de l’article de France Culture est ici.

Cet article a été publié dans Biodiversité - Écologie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.