Mauron. Incendie et opération délicate à l’usine Bretagne Pellets

626  Un article de Ouest France, par Dominique Le Lay, le 27/02/2018.

Un sinistre a touché l’usine Bretagne Pellets, à Mauron, qui produit des granulés de bois. Les sapeurs-pompiers sont toujours sur place. Une fumée sort d’un silo contenant 500 t de produits.

627.jpg

 

Hier, (Ndlr : 26 février) vers 20 h, trois filtres d’aspiration ont explosé à l’extérieur de l’usine Bretagne Pellets, de Mauron, qui fabrique des granulés de bois, sans faire de blessés. Les deux salariés sur place ont alerté les secours qui sont venus en nombre. « Difficile de savoir ce qui s’est réellement passé. Les conditions climatiques sont peut-être à l’origine de ce sinistre. Nous attendons la visite d’experts demain afin d’en savoir un peu plus », dévoile Isabelle Cordier, directrice du site.

Arrivés sur place, les pompiers ont dû faire face à plusieurs points de feu. « Il a fallu que nous les cherchions, que nous déployons six lances au plus fort de la nuit. Nous avons dû démonter de nombreux éléments. De plus, en quinze ans, je n’ai jamais vu cela, lorsque nous arrêtions d’arroser pour repositionner nos tuyaux, ils gelaient instantanément », partage le capitaine Philippe Joubaud, chef de centre de Ploërmel. Les moyens déployés étaient importants. Trois fourgons avec une trentaine venant des casernes de Mauron, Ploërmel, Vannes pour le Morbihan et Gaël pour l’Ille-et-Vilaine ont lutté jusqu’à 2 h avant de passer en phase de surveillance le reste de la nuit.

Ce matin, l’opération restait sensible car de la fumée et un point de chauffe à 70 degrés sont apparus dans un silo qui contient 500 t de granulés de bois. « L’opération est délicate car l’accumulation de poussière de bois peut constituer un nuage qui peut s’embraser à tout moment et provoquer une énorme déflagration », explique le capitaine.

La société va vider le silo, une opération, d’une dizaine d’heures, sous haute surveillance des pompiers compte tenu du risque permanent d’explosion. L’usine qui emploie dix-sept salariés, « pourrait connaître une période de chômage technique le temps de remettre le site en état. Ici aussi, nous attendrons le verdict des experts pour en savoir un peu plus », conclut la directrice.

L’article de Ouest France est ici.

Cet article a été publié dans Les incendies et explosions dans les usines à pellets. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mauron. Incendie et opération délicate à l’usine Bretagne Pellets

  1. Ping : Incendies et explosions dans l’industrie Européenne du granulé de bois (pellet) | Anor Environnement

Les commentaires sont fermés.