Usine à pellets en haute Corrèze : avis favorable après l’enquête publique

524  Un article de France Bleu Limousin, par Nicolas Blanzat, le 01/02/2018.

Le commissaire enquêteur a rendu son rapport à la préfecture de la Corrèze au sujet du projet controversé d’usine de fabrication de pellets torréfiés sur la zone bois de Viam – Bugeat, en haute Corrèze. Il émet un avis favorable au projet.

602

La décision était très attendue par les parties prenantes au dossier, elle fera des heureux et des déçus. Après une enquête publique d’un mois sur le projet polémique d’usine de fabrication de pellets torréfiés (granulés bois) sur la zone bois de Viam – Bugeat, en haute Corrèze, et un mois et demi d’analyse et de compilation des commentaires, le commissaire enquêteur vient de rendre son rapport à la préfecture de la Corrèze. (…..)

La suite de l’article de France Bleu est ici.

Commentaire

Le promoteur de ce projet voudrait nous faire croire, sur son site, que le pellet torréfié est « un combustible nouveau plus performant ». Il n’a rien de nouveau, car le magazine Bio Énergie International en parlait déjà dans son numéro de janvier 2013. D’ailleurs, ce promoteur nous parle de « fabriquer 45.000 tonnes de pellets par an, dans une première phase « . Et dans une seconde phase, ça sera combien ? Le double ? Et avec quelle matière première ? Faudra-t-il doubler le nombre de camions et de trains ? Personne ne répond à ces questions, pas même le commissaire enquêteur, dont l’avis reste consultatif. Ce qui signifie que même s’il avait émis un avis défavorable, le préfet de Corrèze aurait eu le dernier mot, de toute façonAucun préfet n’est prêt à refuser une autorisation d’exploiter à un projet créant une quinzaine d’emplois. Surtout pas si on invoque l’environnement, la destruction d’espèces protégées ou la pollution de l’air ou de l’eau ….. Le dernier mot est donc toujours en faveur du promoteur. Et pour les opposants, il reste la justice avec une procédure longue et couteuse !!

 

A propos Jazz Man

Clarinettiste amateur, j'aime le jazz.
Cet article a été publié dans L'usine à pellets de Bugeat-Viam. Ajoutez ce permalien à vos favoris.