La feuille de route de Nicolas Hulot pour 2018

126  Un article de Reporterre, par Hervé Kempf et Émilie Massenin, le 23/01/2018.

La transition énergétique sera au cœur du travail du ministre de la Transition Écologique en 2018, a annoncé un Nicolas Hulot serein. Qui a apporté quelques précisions sur Notre-Dame-des-Landes et Cigeo, annonçant aussi un « Sommet des peuples racines » à la fin de l’année.

594.jpg

C’est un ministre de la Transition Écologique et solidaire en retard de quarante-cinq minutes, mais l’air néanmoins satisfait, qui a présenté ses vœux à la presse lundi 22 janvier au ministère. « L’année va être longue. Je ne pense pas que j’aurai beaucoup de temps pour m’occuper des animaux dont certains ont pensé que je faisais l’élevage – les couleuvres que je suis censé avaler », a ironisé Nicolas Hulot, avant de poursuivre : « J’ai souvent entendu deux petites musiques que je n’ai pas réussi à contrer : premièrement, j’avalerais des couleuvres ; deuxièmement, je déposerais une demande de démission tous les quatre matins sur le bureau du Premier ministre. J’ai parfois des déconvenues, qui ne sont pas forcément des déconvenues d’ailleurs, mais c’est parce qu’il faut du temps pour faire de la pédagogie sur la transition écologique pour transformer la peur en désir. »

Le ministre a ensuite décliné sa feuille de route pour 2018, dont voici les principaux éléments, contenus dans son discours ou en répondant aux questions des journalistes. (…..)

La suite de l’article de Reporterre est ici.

Photos : © ministère de la Transition Écologique et solidaire.

Cet article a été publié dans Environnement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.