Il n’y a pas de zadistes pour empêcher la construction de l’usine à pellets de Bugeat-Viam en Corrèze

524  Un article de France Bleu, par Philippe Graziani, le 18/01/2018.

Certains ont imaginé qu’avec l’abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes de nouvelles ZAD pourraient voir le jour. Mais personne ne l’imagine pour le projet controversé d’usine à pellets de Bugeat-Viam. Ni partisans, ni opposants.

589.jpg

Les opposants au projet d’usine à pellets de Bugeat-Viam ont démenti dans un communiqué les propos tenus par Pascal Coste. Le président du Conseil départemental, sur l’antenne de France Bleu Limousin, avait affirmé qu’il y avait sur place des « groupuscules minoritaires étrangers au territoire« . « Une affabulation grossière », dit le communiqué.

Une opposition avec des moyens légaux

Les opposants ajoutent que leur association, « Non à la montagne pellets » regroupe des personnes opposées au projet « parce qu’elle aiment le territoire qu’elles habitent ». Et d’ailleurs ils ne souhaitent pas l’arrivée de zadistes de Notre-Dame-des-Landes ou d’ailleurs. « Nous on s’oppose à cette usine par tous les moyens légaux que nous avons. On n’est pas en train de dire : venez ici et venez construire une ZAD » souligne Catherine Scharf, coprésidente de l’association.

Les opposants ne croient pas de toute façon à la venue de zadistes contre le projet corrézien d’usine à pellets. Et sur cet avis ils sont en parfaite connivence avec les partisans du projet. « Je me suis posé la question, reconnait Pierre Fournet, le maire de Bugeat. Quand j’ai entendu la décision (d’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, NDLR) je me suis dit que ça pourrait peut-être entraîner l’arrivée de quelques-uns sur ce site, comme point de repli ». Mais l’élu ajoute aussitôt qu’en fait c’est très peu probable. « Il y a d’autres projets qui peuvent mobiliser plus que celui-là ». Quoi qu’il en soit les gendarmes veillent. Ils patrouillent régulièrement dans le secteur.

L’article de France Bleu est ici.

Et pour être complet sur ce sujet, voici un communiqué publié le 17 janvier par l’association « Non à la montagne pellets », sur sa page facebook.

590

La page facebook de « Non à la montagne pellets » est ici

Cet article a été publié dans L'usine à pellets de Bugeat-Viam. Ajoutez ce permalien à vos favoris.