EXCLUSIF : Incendies et explosions dans l’industrie anglo-saxonne de la bioénergie.

359Un article de TheBiomassMonitor, le 10/01/2015, par Josh Schlossberg.

Des incendies et/ou des explosions se sont produites dans plus de 50 installations de bioénergie industrielle et des zones de stockage au cours des quinze dernières années, entraînant de multiples blessures et neuf décès, d’après les recherches de The Biomass Monitor.

360

Les incendies dans les installations de bioénergie commencent habituellement par les incendies de chaudières, la combustion spontanée de pâte à bois de fermentation ou de silos de sciure, ou encore les explosions de poussières de bois, selon l’Institution of Fire Engineers et F.E. Moran Plant Services.

The Occupational Safety and Health Administration (OSHA – Administration Américaine de la sécurité et de la santé au travail) classe les poussières comme un risque industriel majeur. Un rapport OSHA d’octobre 2009 dénombre 280 incendies et explosions de poussières dans les sites industriels : le plus grand pourcentage étant la poussière de bois, mais aussi les produits alimentaires, les métaux, les produits chimiques et pharmaceutiques, les poussières de caoutchouc, de plastique, de papier, de meubles, de produits électriques et sanitaires,  d’équipement de transport, de biens durables et d’usines de textile – au cours des 25 dernières années, qui ont tué 119 personnes et blessé 700. L’OSHA a effectué 1 000 inspections, avec 25% des inspections des installations liées au bois et a trouvé 3 786 infractions fédérales (74% sérieuses) et 1 140 infractions d’état (34% sérieuses).

  • Le 10 juin 2017, un incendie s’est produit lorsque l’usine de pellets d’Envira, à Cottondale en Floride (USA), a pris feu pour des raisons indéterminées. Deux travailleurs ont été traités pour inhalation de fumée.
  • Le 12 avril 2017, un incendie a éclaté dans un silo de plaquettes de bois de Springfield Power, une installation de biomasse d’une puissance de 16 mégawatts à Springfield, Massachusetts (USA), détenue par Korea East West Power Company. Des pompiers de huit casernes  ont répondu à l’appel, ce qui a entraîné quelques cas d’épuisement dû à la chaleur et des dommages minimes à l’installation.
  • Le 20 avril 2017, un incendie a éclaté dans un silo de la société German Pellets, à Port Arthur, au Texas (USA). L’installation avait déjà subi un incendie le 27 février 2017.
  • Le 12 mars 2017, incendie spontané d’un stock de biomasse combustible dans une centrale électrique fonctionnant à la biomasse dans le district de Chokchai, à Nakhon Ratchasima (Thaïlande).
  • Le 12 janvier 2017, incendie de huit chaudières à biomasse et un hangar contenant des copeaux de bois  dans l’usine Corby Biomass Systems Limited, à Fermanagh (Irlande).
  • Le 14 décembre 2016, deux foyers d’incendie ont éclaté chez Biomass One, une centrale électrique à la biomasse de 30 MW, à White City en Oregon (USA), provoquant une évacuation. Biomass One a également connu deux feux le 11 septembre, dont un avec des flammes de presque 8 mètres de haut. La sciure a été mise en cause pour l’allumage de ces feux.
  • Le 13 décembre 2016, incendie d’une une convoyeuse de transport de biomasse à Hibbing Public Utilities (USA), en raison d’une «défaillance de portance» (coût 70 000 $).
  • Le 12 octobre 2016,un incendie s’est déclaré dans une poubelle de l’incinérateur de déchets de Durham York Energy Center à Cortice, en Ontario (Canada).
  • Le 07 octobre 2016, un conducteur de camion-citerne est décédé suite à de graves blessures lors d’un incendie ayant éclaté alors qu’il chargeait de l’éthanol sur son camion, dans la raffinerie d’énergie renouvelable de Southwest Iowa à Council Bluffs, dans l’Iowa (USA).
  • Le 04 octobre 2016, deux travailleurs de la centrale de Spokane, Washington Waste-to-Energy (USA) ont subi des brûlures provenant d’un tuyau d’eau chaude rompu et  ils restent dans un état critique.
  • Le 12 septembre 2016, trois soldats ont été tués lors d’une explosion à la centrale thaïlandaise d’éthanol  (Thaïlande). L’explosion est due à des étincelles lors d’un incident de soudure allumant le biogaz qui fuyait.
  • Le 27 août 2016, incendie dans une installation commerciale de stockage de copeaux de bois à Ballachulish Bridge (Royaume-Uni).
  • Le 05 août 2016 et le 17 août 2016, un incendie a enflammé des balles de maïs dans la zone de stockage de matières premières de la raffinerie d’éthanol cellulosique de Dupont au Nevada, en Iowa (USA).
  • Le 07 juillet 2016,une panne de courant a causé un incendie dans la raffinerie d’éthanol Green Plains à WoodRiver, au Nebraska (USA), endommagent le séchoir de l’installation.
  • Le 31 mai 2016, une fuite de combustible hydraulique a provoqué un incendie sous une chaudière à l’incinérateur de déchets Wheelabrator à Bridgeport, dans le Connecticut (USA).
  • Le 16 mai 2016, incendie d’un stock de bois souillé à recycler en combustible à biomasse à la ferme de l’arbre de Noël près de Totnes, Devon (Royaume-Uni).
  • Le 06 mai 2016, un incendie a entraîné la mort d’un travailleur et en a blessé un second à la bioraffinerie d’éthanol Poet dans le comté de Lincoln, Dakota du Nord (USA). L’incendie s’est déclenché par un incident de soudure d’après l’enquête de l’OSHA.
  • Le 27 avril 2016, incendie à Biomax Fuels Ltd., une usine de fabrication de biocarburants près de Vishakhapatnam (Inde). La cause de l’incendie est inconnue.
  • Le 01 mars 2016, un incendie a éclaté dans une société d’électricité à la biomasse dans la ville de Qiqhar (Chine), province du Heilongjiang. Les pompiers ont mis cinq heures pour éteindre l’incendie.
  • Le 18 janvier 2016, les pompiers ont été appelés sur le lieu d’une explosion à Valero Renewable Fuels à Mt. Vernon dans l’Indiana (USA).
  • Le 08 janvier 2016, incendie à l’incinérateur de déchets Wheelabrator Concord à Concord, dans le New Hampshire (USA).
  • Le 15 décembre 2015, l’incendie d’une chaudière à biomasse à l’Eastern Illinois University à Charleston, dans l’Illinois (USA), avec un pompier blessé.
  • Le 16 novembre 2015, incendie de 40 000 tonnes de copeaux de bois à Newport Docks au Pays de Galles (Royaume uni)
  • Le 05 novembre 2015, 100 tonnes de granulés de bois brûlés ont été déchargés d’un navire cargo dans le Port de Tyne (Royaume Uni).
  • Le 06 octobre 2015, incendie du générateur de Pinetree Power à Bethlehem, dans le New Hampshire (USA), appartenant à GDF Suez qui a explosé , se brisant en morceaux d’environ 500 kg et avec des morceaux plus petits volant jusqu’à des dizaines de mètres.
  • Le 30 septembre 2015, un incendie s’est déclaré dans la chaudière de l’incinérateur de déchets Wheelabrator à Saugus, Massachusetts (USA). Des ordures bloquées dans une porte du système de grille en sont la cause.
  • Le 03 septembre 2015, OSHA a condamné une raffinerie de biocarburants Geismar en Louisiane (USA) à 70 000 $ pour une explosion de gaz hydrogène qui a blessé quatre travailleurs.
  • Le 28 août 2015, incendie d’un convoyeur à bois à la centrale électrique à biomasse de Colmac à La Mecque, en Californie (USA).
  • Le 20 mai 2015, incendie des stocks de biomasse à Tracy Storage Facility pour Agra Marketing à Tracy en Californie (USA). L’établissement commercialise des matériaux organiques pour le compostage et les biocarburants. 
  • Le 13 mai 2015, incendie de «déchets recyclés» de Lancaster Fuels 4U, une entreprise de biomasse dans le nord du Pays de Galles (Royaume uni). C’est le deuxième feu sur le site, le premier étant enregistré en mai 2014.
  • Des tas de grumes de palmier ont pris feu dans une centrale électrique à biomasse à Krabi (Thaïlande), le 08 avril 2015.
  • Le 30 janvier 2015, un incendie a éclaté dans un stockage de biomasse à Motril (Espagne).
  • Le 13 décembre 2014, un incendie a éclaté sur une convoyeuse dans l’usine de biomasse Energy Valley Clean Energy de 10 mégawatts à Gypsum, au Colorado (USA). Eagle Valley a déposé une plainte et réclame 19,3 millions de dollars contre Wellons, Inc., la société qui a construit l’installation, les accusant d’une mauvaise construction responsable de l’incendie. Une enquête a révélé que les bouches d’incendie appartenant à Eagle Valley ne fournissaient que 15% de l’eau qu’elles devaient fournir. L’installation a rouvert en novembre 2015, près d’un an plus tard.
  • Le 10 octobre 2014, trois personnes ont été blessés dans un incendie à l’usine de pellets de Pinnacle, près de Burns Lake, en Colombie-Britannique (Canada). La société a été condamnée à une amende de 56 000 $ par WorkSafe B.C. pour défaut de maintien des conditions de travail sécuritaires.
  • Indianhead Biomass Services à St. Augustine, en Floride (USA), a eu deux explosions en quatre mois, en mars et en juillet 2014. L’explosion de mars dans un échangeur de chaleur à gaz a laissé un travailleur handicapé en permanence et un autre blessé, ce qui a entraîné 9 violations par l’OSHA. L’explosion de juillet s’est produite lorsque des braises brûlantes dans un séchoir se sont rallumées. L’OSHA recommande une amende de 91 000 $.
  • Le 23 juin 2014, un « incendie majeur » a été déclenché par la bagasse (résidu de canne à sucre) et d’autres matériaux stockés à la centrale électrique de la biomasse de Shendra Green Energy à Aurangabad (Inde).
  • Le 02 juin 2014, incendie dans un stockage des copeaux de bois pour les centrales électriques à biomasse du sud du Yorkshire (Royaume-Uni), six semaines après avoir subi un premier incendie dans les installations de R Plevin and Sons.
  • Le 04 février 2014, un incendie a éclaté dans l’une des principales turbines de l’usine de production de biomasse d’E.On à Ironbridge, au Shropshire (Royaume-Uni). L’installation a déjà subi un incendie dans sa zone de stockage de granulés de bois le 03 octobre 2013.
  • Le 13 octobre 2013, incendie à l’usine de pellets MFA Biomass à Aurora, dans le Missouri (USA).
  • Le 12 octobre 2013, un incendie «difficile et dangereux» a éclaté dans une tour de transfert de convoyeur dans une installation de stockage de pellets au Port de Tyne, dans le South Shields (Royaume-Uni).
  • Le 02 juin 2013, incendie dans une installation de biomasse de bois appartenant à Hexham’s Egger UK à Hexham (Royaume-Uni).
  • Le 30 mai 2013, à la centrale de biomasse de Buena Vista dans le comté d’Amador, en Californie (USA), la chaudière a explosé. Deux personnes ont été blessées, dont une sérieusement,  transporté par avion à l’hôpital de Sacramento avec des brûlures et des coupures.
  • Le 25 avril 2013, la centrale électrique à biomasse de Koda Energy à Shakopee, au Minnesota (USA), a explosé, déclenchant un incendie dans deux de ses silos de stockage qui ont brûlé pendant plus d’une semaine. L’installation de 23,4 mégawatts brûle des copeaux de bois, des coques d’avoine et d’autres matières organiques pour générer de l’électricité pour Xcel Energy Inc. La cause de l’incendie n’a pas été déterminée.
  • Le 08 novembre 2012, une centrale électrique de 600 mégawatts fonctionnant au charbon et à la biomasse à Nimègue (Pays-Bas), a explosé en raison de la «surpression de vapeur», selon le propriétaire, GDF Suez. La police a demandé aux résidents de rester à l’intérieur car des nuages ​​de vapeur se mélangeaient à l’air et de la laine de céramique retombait dans les rues.
  • Le 10 octobre 2012, un entrepreneur civil a été blessés lors de l’explosion d’une chaudière à biomasse sur la base aérienne des Gardes Côtes à Sitka, en Alaska (USA).
  • Les 15 et 18 septembre 2012, incendie d’un stock de sciure de bois à l’usine de Biomass One de 30 mégawatts à White Pine, en Oregon (USA). Un stock de bois avait déjà été incendiée dans le même établissement le 04 juillet 2009, probablement en raison d’une combustion spontanée, qui se produit lorsque le bois est réduit en poussière puis réchauffé sans être arrosé.

La suite de l’article de The Biomass Monitor est ici.

Cet article a été publié dans Les incendies et explosions dans les usines à pellets. Ajoutez ce permalien à vos favoris.