La fausse promesse d’une énergie propre.

Docuclimat  Un article du site Docuclimat.com, le 07 janvier 2017.

Les bio-carburants et autres énergies « vertes » sont aussi, voire bien plus polluantes que les énergies fossiles !

282

Cet excellent documentaire d’investigation nous expose en quoi les soi-disant énergies de transition, ou énergies renouvelables, ne résolvent en rien le problème du changement climatique. Pire, elles l’aggravent aussi en laissant croire que nous pouvons continuer notre société de consommation actuelle, repoussant d’autant plus les réelles décisions à prendre urgemment ! Enfin, la transition énergétique ne prend pas en compte la destruction accéléré de nombre d’écosystèmes qu’elle occasionne, notamment des écosystèmes primordiaux en tant que puits de carbone massifs, ni le besoin accru en terres agricoles ou en métaux rares, limités en soi et dont l’utilisation ou l’extraction demande énormément d’énergie ! Un cercle infernal, à la shadock, qui ne pourra être résolu qu’en changeant radicalement nos sociétés et en sachant se passer le plus possible d’énergie !

Présentation du documentaire, diffusé en 2013 sur Arte :

Les alternatives aux méthodes de production d’énergie actuelles sont-elles réellement plus écologiques ? Le rendement trop faible de l’éolien et du solaire oblige à se tourner vers d’autres solutions. Mais paradoxalement, les productions de biogaz et de biocarburants, par exemple, ont un impact négatif non négligeable sur l’environnement… Et partout, des multinationales régissent le marché de l’énergie. Paysans syndicalistes, experts, commissaires européens et militants écologistes témoignent pour mieux décrypter certains conflits d’intérêts entre politiques et industriels.

L’article et le documentaire sont ici.


Commentaire :

Le site Docuclimat nous propose de revoir un documentaire, diffusé sur Arte en 2013, intitulé « La fausse promesse d’une énergie propre ». Un peu long (52 mn), ce film est une bonne suite à l’article d’hier consacré à l’adoption par décret du « Programme National de la Forêt et du Bois« .

A propos Jazz Man

Clarinettiste amateur, j'aime le jazz.
Cet article a été publié dans Pollution, Transition énergétique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.