Catastrophes climatiques : les pollueurs doivent rendre des comptes en justice.

330  Un article de Greenpeace France, le 27 juillet 2016.

C’est une première mondiale : ce 27 juillet 2016, la Commission des Droits de l’Homme des Philippines a envoyé une plainte à plusieurs pollueurs pour leur contribution au dérèglement climatique.

Et si les coupables du dérèglement climatique devaient enfin rendre des comptes pour ses conséquences catastrophiques et souvent meurtrières sur des populations entières, forcées à l’exil à cause d’une sécheresse ou d’une montée des eaux ? C’est une chose dont on n’entend pas assez parler : le changement climatique tue. Les phénomènes climatiques extrêmes qu’il engendre ont déjà fait de nombreuses victimes, qu’il s’agisse de tempêtes ou d’inondations violentes, par exemple. Les victimes en sont généralement les populations les plus pauvres : les inégalités climatiques recoupent bien souvent les inégalités économiques.

C’est pourquoi un mouvement prend de l’ampleur depuis quelques années : celui pour la justice climatique. Sa revendication est simple. Elle consiste à demander des comptes aux industries et entreprises climaticides pour les dommages irréversibles qu’elles font déjà subir à certaines populations. En somme, de les tenir juridiquement responsables pour les dégâts humains et environnementaux dont elles sont la cause.

La suite de l’article est ici.

Information à rapprocher de celle publiée le 18 mars 2016 sur ce blog, et intitulée : L’entrée du préjudice écologique dans la loi est une «petite révolution juridique».

139jpg

L’incendie de Fort Mac Murray (Canada).

A propos Jazz Man

Clarinettiste amateur, j'aime le jazz.
Cet article a été publié dans Dérèglement climatique, Justice - Législation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.