Le projet Tonnerrois de centrale biomasse.

A Tonnerre, dans l’Yonne, un projet de centrale électrique biomasse est en cours depuis 2009, dans la plus totale discrétion et une grande opacité. Ce projet, qui rencontre une vive opposition des habitants et de l’association ARPENT, aura besoin de 60 000 tonnes de bois par année. Beaucoup de points communs avec le projet Jeferco à Anor en ce qui concerne la discrétion, l’opacité et le manque de communication du promoteur. Pour les besoins, Jeferco annonce une consommation annuelle de 262 500 tonnes de bois vert, soit 4 fois plus qu’à Tonnerre. Ce qui montre bien que le projet Anorien est gigantesque !!

Voici un extrait de ce qu’on peut lire sur le site de l’association ARPENT :

« Le projet d’usine biomasse constitue une véritable menace pour nos forêts à un moment où elles sont primordiales dans la lutte contre le réchauffement climatique : Les forêts du monde stockent 1 milliard de tonnes de CO2 par an mais la déforestation en produit 4 milliards… Quel sera l’impact d’un tel « incinérateur à arbres » sur la filière bois locale ? Partout où naissent de tels gros projets, des petites entreprises locales mettent la clé sous la porte (scieries, producteurs de granulés, entreprise d’exploitation et de commerce de bois bûche…).

La communauté de communes porte ce projet de façon totalement opaque. Même en épluchant les comptes rendus de réunion et les articles de l’Yonne Républicaine, les informations sont extrêmement rares et parcellaires.
En 2011, nous avons invité tous les délégués à la communauté de communes à une réunion publique, seule une élue était présente en plus du président.
En juin 2015, nous avons adressé une lettre à tous les délégués communautaires en posant des questions précises sur ce projet, à ce jour nous n’avons eu aucune réponse. Ce déni de démocratie est inadmissible.

100

Lancé en 2009 par la communauté de communes qui ne supportait plus les railleries à propos de la vaste et chère zone industrielle « Actipôle » qui restait désespérément vide, ce projet à évolué au gré des vents opportunistes. Opportunité pour l’investisseur qui signe un contrat de rachat de l’électricité extrêmement juteux (on parle de 0,17 € le kwh), opportunité pour le serriste de bénéficier de chaleur à bon marché, opportunité pour les élus de se faire réélire en promettant des créations d’emplois dans une zone très touchée par le chômage. »

Le site est visible ici.

A propos Jazz Man

Clarinettiste amateur, j'aime le jazz.
Cet article a été publié dans Forêts - Déforestation, Grands Projets Inutiles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.