Thiérache : vers « la ferme des mille veaux » à Clairfontaine ?

La ferme du moulin Larzillière, à Clairfontaine, souhaite stopper son activité de production laitière et faire passer son cheptel de 400 à 1025 veaux plus 90 vaches à l’engraissement, destinés à la boucherie. Les effluents (lisier, fumier) vont être épandus sur plusieurs parcelles de l’exploitation et chez des prêteurs de terre. Ce projet ne concerne pas seulement les habitants de Clairfontaine mais aussi de nombreuses autres communes susceptibles d’accueillir les effluents. La Flamengrie, La Neuville-Housset, Mondrepuis, Wimy, Marle, Châtillons-lès-Sons, pour l’Aisne, sont ainsi touchées. Mais aussi Wignehies et Fourmies, pour le Nord. Ces deux communes seraient d’ailleurs opposées au projet.

Les documents officiels nomment ce projet « un atelier de 1025 veaux » mais il s’agit bien là d’une ferme-usine qui aura des conséquences à la fois sur l’environnement, sur les eaux souterraines et sur la sécurité, vis-à-vis de la zone d’épandage du lisier. 

071

Une enquête publique est en cours. Le commissaire enquêteur reçoit le public à la mairie de Clairfontaine mercredi 2 mars de 15 à 18h.

http://www.lunion.fr/668778/article/2016-02-24/aisne-un-projet-de-ferme-a-1025-veaux-fait-debat-en-thierache

http://m.aisnenouvelle.fr/region/thierache-vers-la-ferme-des-mille-veaux-a-ia16b109n335432

Publicités

A propos Jazz Man

Alerté lors de l’enquête publique en mai 2014 et intrigué par le projet d’usine de pellets dans la zone d’activité Saint-Laurent à Anor (à 150 m de chez moi) , je me suis procuré l’ensemble des documents du dossier : étude d’impact, avis de l’autorité environnementale, avis de la commissaire enquêteur, avis du Parc Naturel Régional de l’Avesnois, rapport de l’inspection des installations classées et arrêté préfectoral accordant l’autorisation d’exploiter une unité de fabrication de granulés de bois et une centrale biomasse. J'ai été atterrés par ce que j'y ai lu. Plusieurs riverains étaient du même avis, nous avons donc créé un collectif. Au bout de quelques mois ce collectif est devenu une association : Anor Environnement. Le 20 novembre 2015, nous avons déposé un recours au Tribunal Administratif de Lille. Et en janvier 2016, la société Jeferco obtient une autorisation complémentaire permettant d'utiliser du bois de classe B (bois peints, collés, vernis) dans le process de fabrication de son pellet industriel.
Cet article a été publié dans GPII - ZAD. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s