La Biomascarade continue.

L’ADEME (agence de l’environnement pour la maitrise de l’énergie) accompagne des projets de valorisation énergétique utilisant des déchets bois (bois traité et souillé, bois de démolition, bois d’emballage, etc). L’appel à projets BCIAT 2015 permet de soutenir 11 nouvelles installations dont JEFERCO.

http://www.presse.ademe.fr/wp-content/uploads/2015/11/1511_DP-ADEME_FC-BCIAT_2016_projet_vdef.pdf


Commentaire

C’est la raison pour laquelle Jean-François Rosado a subitement décidé d’utiliser des bois souillés. Car ne trouvant pas de financement par les banques, il a sollicité l’aide de l’ADEME afin d’obtenir des subventions. La modification du permis de construire faite en septembre par le maire d’Anor a donc été rédigé dans ce sens. Alors même que le 25 octobre il déclarait sur Canal Fm que Jeferco ne cherchait pas des bois souillés mais des grosses branches.

En fait, il faut que tout le monde le sache. Du projet initial, avec l’utilisation de bois vert provenant des forêts avec tout le blabla de JL Pérat sur les bienfaits du développement durable, écologique et économique du territoire, Jeferco est en train de duper toute la population de l’Avesnois avec une unité de recyclage de bois souillé de classe B (peints – collés – vernis). Une belle démonstration de poudre aux yeux, de jeu de dupe, de mensonges pernicieux envers les populations environnantes qui ne s’attendaient pas du tout à ce changement de cap.

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/images/les-aides-de-lademe.jpg

Cet article a été publié dans Filière bois-énergie, Pollution. Ajoutez ce permalien à vos favoris.