Des bois de classe B qu’est-ce que c’est?

Bois ayant subi un traitement superficiel ou à cœur.

A l’exception des emballages propres, des chutes de bois massif et des branches, les bois récupérés dans les centres de tri et les déchetteries ont en principe subi un traitement. Ils ne peuvent pas être valorisés en chaufferie collective (rubrique ICPE 2910A).

Les déchets non dangereux : la classe B

Les bois de démolition, portes, fenêtres, vieux meubles, panneaux de process… (classe B) sont considérés comme déchets non dangereux. Ils comportent des colles, vernis et peintures qui sont des résines, donc des produits organiques théoriquement totalement oxydés lors de la combustion, à l’exception des colles phénoliques du fait de leur résistance au feu. Néanmoins, certains de leurs adjuvants ou de leurs composants (durcisseurs de colles, pigments, revêtements) peuvent poser des problèmes de pollution (chlore, soufre, métaux lourds). La plupart du temps dirigés vers des installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND), les bois de classe B sont également utilisés pour la fabrication de panneaux de particules (sous réserve d’un conditionnement spécifique) ou brûlés dans des chaufferies industrielles adaptées (bois faiblement adjuvantés, pour lesquels l’ADEME a défini des règles actuellement non reprises dans la réglementation).

C’est clair ! La théorie n’est pas la pratique…

43
Et voici le commentaire du forum de l’association Aubépines :
Comment cela va-t-il être stocké Monsieur Jeferco ? Avez-vous envisagé une pollution accrue des sols et des ruissellements ? Parce qu’il va y en avoir une bien belle. L’air que l’on va respirer sera chargé de poussières de vernis, de colle, de peinture (les filtres ça s’encrassent), il peut y avoir des fuites, de la malveillance. Vous en faites des pellets que vous avez dit dans la presse, vous allez broyer ces déchets, non ? Comment allez-vous les trier ? Parce que là, retirer les moins mauvais des très mauvais, c’est au coup d’œil ? à l’aveuglette ? Ça existe le métier de testeur de bois souillé ? Ça va coûter combien en plus des 19 millions car il faudra une unité test qualité avec du personnel hyper qualifié ? Qui va payer ? Tiens, en voilà des questions…
Cet article a été publié dans Filière bois-énergie, Pollution. Ajoutez ce permalien à vos favoris.