Exposition aux poussières de bois

Le rapport de l’inspection des installations classées nous apprend (page 6, chapitre 3.1.6) que, je cite : « D’après l’évaluation des risques sanitaires, dans les conditions d’études retenues et en l’état actuel des connaissances scientifiques, le risque sanitaire lié aux émissions atmosphériques du projet de centrale biomasse et d’unité de fabrication de granulés de bois porté par JEFERCO est non significatif pour les populations recensées. »

Les collectifs luttant contre la méga centrale biomasse de Gardanne ont un dossier complet sur les méfaits du bois-énergie. Le lien vers ce dossier a été publié sur cette page le 27 septembre.

Voici un extrait qui parle de l’exposition aux poussières de bois :

La poussière de bois est un cancérigène connu, d’après le centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). L’exposition aux poussières de bois est associée à une série d’autres risques pour la santé, comprenant les maladies de peau, les problèmes respiratoires allergiques et non allergiques, tel que l’augmentation des crises d’asthme et les bronchites chroniques, ou encore les problèmes nasaux.

La plupart des études qui ont recherché les effets de l’exposition aux poussières de bois sur la santé ont porté sur les travailleurs, par exemple en scierie. Cependant, des résidents proches de plusieurs endroits exposés à la poussière issue du déchiquetage de bois ont connu des problèmes de santé similaires. Une étude Américaine confirme l’augmentation des problèmes de santé en lien avec une exposition aux poussières de bois parmi les résidents qui vivent près d’une usine de traitement du bois.

La poussière de bois peut affecter des personnes qui vivent près de centrales fonctionnant au bois, particulièrement si les plaquettes de bois sont fabriquées sur place (ce qui est le cas à Gardanne, dans une zone fortement habitée). Cependant, beaucoup de centrales comptent sur du bois qui a été réduit en plaquettes ailleurs, et/ou sur des granulés de bois. Dans ces cas là, l’impact de la poussière de bois sera ressenti auprès des habitants vivant près des sites de fabrication des plaquettes de bois (souvent improprement appelé « bois recyclé ») et des sites de stockage, ou près des usines de fabrication des granulés, qui approvisionnent les centrales.

http://cvgg.eklablog.com/dossier-biomasse-eon-c25620214

05

A propos Jazz Man

Clarinettiste amateur, j'aime le jazz.
Cet article a été publié dans Pollution, Santé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.