Prédation.

Le 21ème siècle verra la terre, et ses forêts, rivières et autres sources de vie, mise en coupe réglée, à base de modèles économiques destinés à en tirer le maximum de fric en un minimum de temps. Et avec un maximum d’argent public, ça c’est le lobbying. Et à coups de greenwashing, ça c’est le marketing. Ici avec le prétexte du bois prétendument plus propre que le charbon, mais sans aucune évaluation des dommages collatéraux y compris à long terme, ailleurs l’agriculture biologique, ou même du workwashing : la création d’emplois.

Un livre de Sandrine Feydel et Christophe Bonneuil à voir ici :

http://www.reporterre.net/Predation-Nature-le-nouvel-eldorado-de-la-finance

A propos Jazz Man

Clarinettiste amateur, j'aime le jazz.
Cet article a été publié dans Agriculture biologique, Forêts - Déforestation, Transition énergétique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.