Des mares qui disparaissent.

En allant visiter le site de l’ex-usine de pellets, en mars 2015, nous avons trouvé quatre mares, dont trois n’apparaissent pas dans l’étude d’impact.
Pourtant pour ne pas voir trois mares, il faut soit avoir oublié ses lunettes, soit ne pas s’être rendu sur le site. Et l’une des trois est en plein milieu du site, là ou sera le broyeur! qui doit être enterré à moins trois mètres !! Voici donc les photos des trois mares que ni les bureaux d’étude, ni Jeferco n’ont trouvé !!

                                P1040182     P1040188-1

P1040190

Cet article a été publié dans L'usine à pellets d'Anor. Ajoutez ce permalien à vos favoris.