Les raisons de notre opposition au projet d’usine de pellets JEFERCO.

Nous refusons d’admettre qu’un bien commun faisant la richesse de l’Avesnois, comme les pâtures, terres agricoles, de Saint Laurent soit accaparé par et pour l’intérêt d’une société privée.

Nous refusons d’admettre que ce projet d’intérêt privé soit financé par la collectivité à hauteur d’1,5 M€, alors qu’elle ne bénéficiera d’aucun avantage.

Nous condamnons le fait que Jeferco et son usine polluante devienne la vitrine d’Anor.

Nous défendons notre attachement à un territoire inexploité et sans valeur marchande.

Nous dénonçons la propagande faite par la société Jeferco et par certains élus qui présentent la destruction de plus de 13 ha de terres agricoles et de 9000 ha de forêt par année comme du développement durable.

Nous dénonçons le développement durable comme moyen de propagande et comme nouvelle pierre angulaire de la société industrielle.

Nous dénonçons ce projet d’un autre siècle, expérimental et sans co-génération c’est-à-dire sans récupération de la chaleur pour un usage secondaire (chauffer une école ou les serres d’un maraicher, par exemple).

Lusine-Biosyl-est-majjoritairement-alimentée-en-rondins-feuillus-photo-Frédréic-Douard

A propos Jazz Man

Clarinettiste amateur, j'aime le jazz.
Cet article a été publié dans L'usine à pellets d'Anor. Ajoutez ce permalien à vos favoris.